Combien de temps peut-on laisser une charpente dehors?

Par Eva

Nous avons eu un gros débat avec notre constructeur lors de notre première maison. Lorsqu’ils ont déposé la charpente en bois sur notre terrain – sachant qu’on aurait dit un dépôt sauvage, totalement contraire aux règles de l’art – ils n’étaient pas du tout prêt à l’installer. Les conditions climatiques étaient compliquées, il y avait énormément d’intempéries, nous étions donc très inquiets à l’idée qu’elle reste plusieurs semaines dehors… Sa réponse était “ne vous inquiétez pas, le bois est traité”. Heureusement qu’avec notre mésaventure pour les panneaux OSB nous étions bien renseignés pour agir immédiatement.

Qu’est ce qui est généralement préconisé?

Dans le cadre de travaux de construction, il est courant que la charpente en bois soit temporairement laissée à l’extérieur, surtout lors des phases initiales de construction. La livraison de la charpente dépend du calendrier de l’usine, tandis que les couvreurs jonglent souvent avec plusieurs chantiers simultanés. Il n’est donc pas rare de constater que les charpentes demeurent sans protection pendant quelques semaines.

Ce qui est souvent méconnu, c’est que les types de bois présentent des caractéristiques de durabilité variables en fonction de leur classe d’emploi, chacune correspondant à des conditions d’exposition spécifiques. Par exemple, le bois de classe 1 est destiné à un usage intérieur sec, tandis que le bois de classe 4 est adapté à un usage en extérieur exposé aux intempéries et en contact permanent avec le sol.

Il est important de noter que la classe d’emploi du bois pour une charpente, généralement classe 2, n’est pas prévue pour une exposition prolongée aux intempéries. Cela doit être de manière raisonnable, le temps que la toiture soit posée. Il s’agit d’un bois utilisé pour les charpentes car il est destiné à un environnement intérieur protégé, où le bois est moins exposé à l’humidité et aux risques d’attaques d’insectes et de champignons. 

Il faut savoir que pour le bois de classe 2, le traitement appliqué est généralement une protection de surface. Cela signifie que l’efficacité de ce traitement diminue avec l’exposition aux intempéries. En effet, la pluie peut progressivement éliminer une partie du produit de traitement. 

Lorsque le bois de charpente est mouillé, il devient plus flexible, ce qui peut entraîner une déformation supplémentaire, notamment sous l’effet du fluage. Si en plus votre charpente a été mise en contact avec le sol, il existe un risque accru de contamination par des parasites .

En résumé, il est fréquent qu’une charpente soit exposée aux intempéries, mais il est important de limiter cette exposition autant que possible et qu’elle soit bien stockée. C’est le rôle du professionnel. 

Des mesures telles que la couverture avec des bâches imperméables ou le stockage dans un endroit abrité doivent donc être prises pour protéger la charpente pendant les périodes où elle n’est pas utilisée activement dans la construction.

Que dit le DTU ?

C’est LA question qu’il faut d’abord se poser. Le Document Technique Unifié, plus communément appelé DTU, est un ensemble de normes techniques françaises qui définissent les règles de l’art dans le domaine de la construction. Il couvre différents aspects de la construction, tels que les matériaux, les techniques de mise en œuvre, et les normes de sécurité. C’est une référence en construction car il offre des recommandations précises et normalisées, garantissant ainsi la qualité et la durabilité des ouvrages. Il est largement utilisé dans le secteur de la construction en France pour assurer la conformité des travaux aux exigences légales et aux standards de qualité reconnus.

Le non-respect des recommandations du DTU peut entraîner des conséquences juridiques en cas de litige, car les juges et les experts s’y réfèrent fréquemment pour évaluer la qualité et la conformité des travaux. 

Dans ce cas précis, le DTU confirme que la charpente n’est pas prévue pour subir des intempéries. Pour en savoir plus, consultez le DTU 31-3 Charpente.

Pendant le stockage des charpentes, il est mentionné qu’il faut les tenir éloignées du sol pour éviter tout dommage potentiel. Si le stockage doit durer plus de quinze jours, il est impératif de les protéger des intempéries en utilisant un dispositif qui permet une bonne circulation d’air. De plus, pour assurer une stabilité optimale, les fermes doivent être idéalement stockées verticalement, reposant sur des supports positionnés sous les nœuds conçus pour les appuis. Mais si elles sont placées à plat, des appuis de niveau doivent être espacés tous les 3 mètres au maximum.

Une question fréquemment posée est: le délai est-il différent si la charpente est stockée et exposée dehors sur le sol ou sous toiture?

La réponse est non, car comme précisé, qu’elle soit stockée au sol ou posée sans écran sous toiture, la charpente est exposée aux éléments extérieurs, notamment à la pluie. Ainsi, la durée recommandée de stockage sans protection reste la même dans les deux cas, soit généralement pas plus de 15 jours.

Que faire si le constructeur me propose un nouveau traitement?

Sachez que si votre charpente a été exposée plusieurs mois sans aucun dispositif de protection sous des intempéries (pluie, neige, gelées, soleil ou vent) votre charpente a probablement été endommagé. Vous êtes dans un cas de négligence et c’est au constructeur de prendre ses responsabilités. Vous ne pouvez pas accepter votre charpente en l’état.

Bien souvent, il va vous préconiser un traitement bois. Or,  ces conditions météorologiques peuvent avoir un effet dévastateur sur le bois, même s’il est initialement traité. L’exposition prolongée à l’humidité, par exemple, peut entraîner le pourrissement du bois, le gonflement et la déformation de la charpente. La chaleur du soleil peut causer le fendillement et le craquèlement du bois, tandis que le gel répété peut aggraver ces dommages en provoquant des fissures et des éclats. De plus, le vent peut exercer une pression sur la charpente, augmentant ainsi les risques de déformation et de rupture.

Le traitement par pulvérisation seul ne suffira probablement pas à restaurer complètement les propriétés structurelles et esthétiques de la charpente qui ont été compromises par une exposition prolongée aux intempéries. 

Quel est le recours possible ?

Nous vous conseillons d’agir rapidement.

Pour faire valoir vos droits dans une situation où une charpente a été exposée sans protection pendant une période prolongée, nous vous recommandons d’adresser une lettre recommandée avec accusé de réception (LR/AR) au constructeur. Dans cette lettre, faites référence au texte du DTU 31-3 Charpente, qui stipule clairement les précautions à prendre pour le stockage et la protection des charpentes. N’oubliez pas de joindre des photographies pour illustrer la situation.

En cas de non-réaction du constructeur, il est conseillé de faire une copie de cette lettre, toujours par LR/AR, à votre assurance dommages ouvrage (DO). Pour rappel, l’assurance dommages ouvrage (DO) est une assurance obligatoire en France pour toute personne faisant réaliser des travaux de construction, que ce soit pour une construction neuve ou des travaux de rénovation importants.

L’objectif est donc de les informer le plus tôt possible de la situation, car cette assurance que vous avez souscrite couvre les dommages pouvant compromettre la solidité de l’ouvrage (malfaçons), ainsi que ceux rendant l’ouvrage inhabitable ou impropre à sa destination (vices graves). Sachez que cette assurance a également pour objectif de garantir le remboursement ou la réparation rapide des dommages relevant de la garantie décennale, sans attendre qu’une décision de justice soit rendue.

Dans le cas où la situation n’avance pas malgré vos démarches, il peut être utile de prendre contact avec l’Association d’Aide aux Maîtres d’Ouvrage Individuels (AAMOI). Cette association propose un soutien et une assistance juridique aux particuliers confrontés à des difficultés lors de la construction de leur maison individuelle. En faisant appel à l’AAMOI, vous bénéficiez d’un accompagnement spécialisé qui peut vous aider à défendre vos droits et à résoudre les problèmes rencontrés.

Et pour mieux vous rendre compte des étapes de construction d’une charpente, voici une courte vidéo:

A propos de l'auteur
Eva
Moi c'est Eva, la trentaine et passionnée de déco et de jardinage. Je n'ai pas le côté touche à tout de Ben, mais j'aime bien faire mes propres recherches.

Laisser un commentaire