Les risques liés au traitement du bois avec l’huile de vidange

Par Benoit

J’ai été très surpris lorsque j’ai découvert que l’huile de vidange était utilisée pour traiter le bois extérieur (portes, piquets, bâtiment de ferme…). Certaines personnes m’ont même affirmé que c’était la meilleure protection possible pour le bois. J’ai ainsi découvert que dans certaines régions une pratique courante était d’utiliser de l’huile de vidange diluée avec du gasoil. Mais que penser de tout cela, est-ce une bonne ou une mauvaise idée? Est-il possible de réellement protéger le bois durablement et de manière écologique en extérieur ?

Qu’est ce que le traitement du bois à l’huile de vidange?

Il s’agit tout simplement de se servir de l’huile de vidange pour traiter son bois extérieur. Certains d’appliquer l’huile de vidange achetée pour l’occasion, d’autres choisissent de recycler l’huile utilisée pour la vidange de leur moteur.

Lorsqu’il s’agit de traiter le bois avec de l’huile de vidange, il existe deux écoles de pensée bien distinctes. La première préconise la dilution de l’huile de vidange avec un agent tel que du gasoil, tandis que la seconde estime qu’il n’est pas nécessaire de la diluer.

Ceux qui privilégient une utilisation sans dilution ont pour théorie qu’il n’y pas besoin de la diluer car elle pénètre bien dans le bois. Certains privilégient même une application par temps très chaud afin qu’elle se liquéfie et que son action soit plus efficace car le bois extérieur sera également chaud et donc sec. Ils l’appliquent ensuite directement sur leur bois extérieur (volets, porte extérieur de cabanon, palette…). 

Pour les partisans de la dilution, l’idée est d’atténuer la densité de l’huile de vidange. En diluant l’huile de vidange avec du gasoil ou un autre solvant, certains affirment obtenir une meilleure répartition du produit sur la surface du bois, ce qui pourrait potentiellement améliorer son efficacité en termes de protection et de durabilité. Par ailleurs, cela faciliterait son application et sa pénétration dans le bois. Pour eux, sans dilution, elle va rester en surface.

Ainsi certains qui voulaient mettre des piquets de clôture en bois, trempaient les pointes dans un seau d’huile de vidange mélangé avec du mazout toute une nuit.

Quelque soit l’école, ils se rejoignent sur une chose: aucun produit du commerce n’égalise son efficacité. 

Voici une vidéo qui explique son utilisation en ferme pour rendre les bois des bâtiments imputrescibles ou même protéger les pointes de piquets de clôture. Elle est également utilisée pour éviter l’oxydation des lames des outils de jardinage (exemple: débroussailleuse).

Cette vidéo présente un point de vue et il est intéressant face à celle-ci d’évoquer quels sont les risques liés  à l’utilisation de l’huile de vidange. Si l’huile de vidange est aujourd’hui acceptée dans toutes les déchetteries ce n’est pas un hasard.

Les risques liés à l’utilisation de l’huile de vidange sur bois

Une catastrophe environnementale

L’utilisation de l’huile de vidange sur le bois présente des risques significatifs pour l’environnement. En effet, l’huile de vidange contient des substances toxiques telles que les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) et les métaux lourds, qui peuvent contaminer le sol et les eaux souterraines en cas de fuite ou de déversement accidentel. Ces contaminants peuvent avoir des effets néfastes sur la santé des écosystèmes locaux, perturbant la vie aquatique et entraînant une dégradation de la qualité de l’eau et des sols. De plus, l’huile de vidange peut persister dans l’environnement pendant de longues périodes, exacerbant ainsi ses effets nocifs. Par conséquent, l’utilisation d’huile de vidange sur le bois représente une menace sérieuse pour la biodiversité et la durabilité des écosystèmes, et devrait être évitée au profit de méthodes de traitement plus respectueuses de l’environnement.

Les risques pour la santé

L’exposition aux hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) présents dans l’huile de vidange peut causer des problèmes respiratoires, des irritations cutanées et des réactions allergiques chez certaines personnes. De plus, l’inhalation de vapeurs d’huile de vidange peut être nocive pour les voies respiratoires et les poumons, et l’exposition prolongée peut entraîner des effets plus graves sur la santé.

La légalité de l’utilisation 

En France, l’utilisation de l’huile de vidange sur le bois peut poser des problèmes légaux en raison de ses effets nocifs sur l’environnement et la santé. Le Code de l’environnement français réglemente strictement l’utilisation et l’élimination des déchets dangereux, auxquels l’huile de vidange est généralement associée. L’huile de vidange est classée comme un déchet dangereux en raison de sa toxicité et de sa capacité à polluer le sol et les eaux souterraines.

Par conséquent, l’utilisation de l’huile de vidange sur le bois peut être considérée comme une violation des réglementations environnementales françaises. Les autorités locales, telles que les municipalités et les agences de protection de l’environnement peuvent, s’ils en sont informés, prendre des mesures pour faire respecter ces réglementations et punir ceux qui utilisent de manière inappropriée des substances dangereuses comme l’huile de vidange.

Limitations liées à l’utilisation de l’huile de vidange

Et pour ceux qui ne seraient toujours pas convaincus de chercher une alternative, malgré tous les risques évoqués sachez que vous pourriez avoir d’autres contraintes liés à son utilisation.

Un problème de séchage

Le grand-père d’un ami m’a expliqué que lui même faisait ce traitement à l’huile avec son père. L’aspect gras persistait, et il était difficile d’éviter les taches sur les vêtements ou les surfaces environnantes. Même après plusieurs années, le bois traité restait imprégné et laissait des traces au toucher. Il se souvenait encore des réprimandes de sa mère lorsqu’il salissait son pantalon en passant au-dessus de la barrière. Pour lui, il est donc clair que le bois traité ne parvenait jamais à sécher complètement.

Ces difficultés de séchage sont également soulignées par l’expérience, où l’on constate que la peinture à l’huile nécessite l’utilisation de siccatif pour sécher correctement, que ce soit pour les tableaux ou les boiseries.

Impossible de peindre après

Il est important de noter qu’une fois que vous avez traité votre bois avec de l’huile de vidange, peindre par la suite peut devenir un véritable défi. Tant que l’huile est présente sur le bois, il est peu probable que toute peinture adhère correctement et résiste efficacement dans le temps. Donc, ne vous attendez pas à des résultats satisfaisants si vous envisagez de peindre par-dessus. De plus, même le ponçage peut s’avérer difficile et chronophage, surtout si l’huile a pénétré profondément dans le bois. 

Une odeur persistante

L’odeur persistante est un autre aspect controversé de l’utilisation de l’huile de vidange sur le bois. Certains utilisateurs rapportent que même après l’application, l’odeur de l’huile de vidange peut persister pendant une longue période, parfois pendant des semaines voire des mois ou années. Cette odeur peut être désagréable et difficile à éliminer, ce qui peut poser des problèmes dans les espaces où il a été appliqué.

La teinte du bois

L’application d’huile de vidange sur le bois peut entraîner une légère modification de sa teinte naturelle. En effet, cette huile a tendance à foncer ou à intensifier la couleur du bois, lui conférant ainsi une apparence modifiée (teinte noire). Pour certains, cette transformation peut être perçue comme un avantage esthétique, mettant en valeur les nuances naturelles du bois et lui donnant un aspect plus riche. Cependant, d’autres peuvent considérer ce changement de teinte comme une déception, surtout si cela ne correspond pas à leurs attentes initiales en termes d’apparence du bois.

Quelles alternatives ?

L’huile de lin et essence à la térébenthine 

L’huile de lin est réputée pour ses propriétés écologiques et protectrices. En effet, cette huile, bien qu’un peu coûteuse, offre une solution respectueuse de l’environnement. Elle agit en nourrissant le bois et en formant un film gras qui le protège des intempéries et des changements de température. De plus, elle lui confère une teinte agréable et naturelle.

L’huile de lin imprègne efficacement le bois et constitue une barrière efficace contre l’humidité. En termes de prix, on trouve généralement des produits de bonne qualité entre 20 et 25 euros pour 5 litres.Il est recommandé de choisir une huile de lin claire, car elle offre généralement de meilleurs résultats.  En effet, les huiles de lin claires ont tendance à pénétrer plus facilement dans le bois et à le nourrir de manière plus uniforme. Elles offrent également une teinte plus naturelle et transparente, préservant ainsi la couleur naturelle du bois sans la modifier de manière significative. 

Certains diluent l’huile de lin avec de l’essence à la térébenthine afin de la diluer et ainsi faciliter son application sur le bois. Ce mélange peut également aider à améliorer la pénétration de l’huile dans le bois et à accélérer son temps de séchage. 

Attention: l’utilisation d’huile de lin seule ou mélangée à de l’essence de térébenthine peut parfois entraîner un jaunissement du bois. Ce jaunissement peut être plus prononcé avec l’huile de lin pure, car elle a tendance à foncer et à intensifier la couleur naturelle du bois. 

Regardez cette vidéo très bien réalisée :

L’huile de Tung

L’huile de tung, également appelée huile de bois de Chine, est une alternative populaire pour le traitement du bois. Elle est extraite des graines de l’arbre de tung, originaire d’Asie. Cette huile est appréciée pour sa capacité à pénétrer profondément dans le bois et à le protéger contre l’humidité, les intempéries et les rayons UV. Elle laisse également une finition satinée qui met en valeur les grains du bois.

L’huile de tung est souvent utilisée pour protéger les meubles, les planchers et autres objets en bois. Elle offre une protection durable et résistante à l’eau, tout en préservant la beauté naturelle du bois. Cependant, comme l’huile de lin, elle peut être un peu plus coûteuse que d’autres options de traitement du bois. En outre, il est recommandé de choisir une huile de tung de haute qualité pour garantir les meilleurs résultats et une protection optimale du bois.

La technique du bois brûlé, Yakisugi

C’est une méthode ancienne de préservation du bois en le brûlant à la surface. Cette technique consiste à brûler légèrement la surface du bois, généralement à l’aide d’un chalumeau ou d’autres sources de chaleur, puis à brosser ou à gratter la couche carbonisée pour révéler le bois sous-jacent.

Cette technique modifie donc la structure du bois en le carbonisant, ce qui le rend plus résistant aux intempéries, à la pourriture et aux insectes. 

Cette pratique traditionnelle a évolué pour devenir populaire dans le design contemporain, tant pour ses avantages fonctionnels que pour son attrait visuel distinctif.

Le biocarbonil

Une option de traitement du bois écologique destinée à protéger les boiseries extérieures. Il est formulé à base d’eau, ce qui en fait une alternative respectueuse de l’environnement par rapport à certaines autres options chimiques. De plus, il est annoncé comme inoffensif pour l’homme, les plantes et les animaux, ce qui est un avantage important pour ceux qui cherchent des solutions respectueuses de l’environnement et sûres pour une utilisation à l’extérieur. En outre, sa faible odeur peut être un avantage pour ceux qui cherchent à éviter les produits très parfumés ou irritants.

A propos de l'auteur
Benoit
Moi c'est Benoit (Ben pour les intimes ;-)), trentenaire devenu touche à tout par la force des choses.

1 réflexion au sujet de « Les risques liés au traitement du bois avec l’huile de vidange »

  1. Bonjour, j ai 680 € de retraite par mois je cherche donc une protection pour le bois avant de planter 4 poteaux.. ayant peu de revenus, je me tourne vers l’huile de vidange qui est gratuite, sans trouver le sécatif sur internet pour un séchage adéquate..les agents de l environnement et les personnes bien pensantes vont me tomber dessus, alors qu il y a des multinationales qui polluent” à donfe” en toute impunité, sans parler des avions et porte containers😅….voilà vs avez trouvé un bouc émissaire pour vous donner bonne conscience 😝

    Répondre

Laisser un commentaire