Que faire face aux moucherons noirs sur les plants de tomates?

Par Eva

Chaque année, nous prenons plaisir à cultiver notre potager pour savourer des légumes frais et sains, récoltés avec amour. Cependant, l’an dernier, notre enthousiasme a été quelque peu terni par une découverte inattendue : une invasion de moucherons sur les pieds de nos précieuses plants de tomates. Cette rencontre inattendue avec ces petits insectes nous a poussés à nous interroger sur leur éventuelle nocivité pour nos cultures. Plus encore, nous avons été confrontés au défi de les éliminer sans recourir à des solutions nuisibles à l’environnement et à la santé de nos plantes. Cette expérience nous a incités à explorer des méthodes respectueuses de la nature pour protéger notre potager tout en préservant l’équilibre fragile de notre modeste écosystème.

Pourquoi les moucherons envahissent les pieds de tomates?

Les moucherons du terreau, également appelés sciarides ou mouches du terreau, sont souvent observés durant la période estivales, et sont attirés par les sols humides. Bien que la durée de vie d’un moucheron adulte ne soit que de 1 à 2 jours, une femelle peut pondre plus de 200 œufs à la fois. De plus, une fois que les larves atteignent l’âge adulte, elles pondent immédiatement de nouveaux œufs dans le sol humide des plantes environnantes. Leurs larves sont souvent visibles dans le terreau sous forme de petits vers blancs translucides. 

Ils sont souvent de petite taille et de couleur sombre et sont donc attirés par l’humidité et la matière organique en décomposition présentes dans le substrat des plantes. Leurs larves se nourrissent généralement de la matière organique en décomposition, mais peuvent également endommager les racines des plants de tomates, compromettant ainsi leur croissance et leur développement. C’est pour cela qu’il faut s’inquiéter lorsqu’il y en a beaucoup. Il faut savoir que les moucherons peuvent également servir de vecteurs pour d’autres maladies fongiques ou bactériennes, affectant ainsi la santé globale des plants de tomates.

Quelles solutions naturelles pour se débarrasser des moucherons?

Changement de substrat ou nettoyage approfondi du terreau

Pour éliminer efficacement les larves de moucherons présentes dans le sol, il est recommandé d’opter pour le changement de substrat ou un nettoyage approfondi du terreau. Cette démarche consiste à retirer les couches supérieures du terreau contaminé et à les remplacer par un substrat frais et sain, ce qui réduit les sources potentielles d’infestation future. Après cette étape, il est également conseillé de recouvrir la surface des pots avec une couche de sable (2 à 3 centimètres max à la surface) ou une tulle, agissant comme une barrière supplémentaire contre les insectes nuisibles. Il leur sera plus difficile de pondre des œufs puisque les sciarides ne pourra pas atteindre le terreau. Comme le sable est drainant il sèche très rapidement. Le sable séchant vite, les mouches de terreau ne sont plus attirées. Vous pouvez prendre du sable en jardinerie ou du sable de rivière.

Pour compléter cette méthode, il est judicieux de se débarrasser entièrement du terreau contaminé en le trempant dans un seau d’eau ou en le jetant à la déchetterie, en veillant à bien l’emballer dans un sac plastique pour éviter la dispersion des insectes nuisibles.

Ensuite, pour assurer un nettoyage complet, il est recommandé de passer les plants de tomates sous un filet d’eau tiède, en évitant absolument une température glacée, pour éliminer les éventuels moucherons collés aux plants. Enfin, il est conseillé de sécher délicatement les plants avec un papier absorbant, tel que du Sopalin, afin de prévenir le développement de maladies dans les conditions fraîches et d’éliminer toute humidité résiduelle qui pourrait favoriser la prolifération des moucherons. Cette approche complète garantit un contrôle efficace des moucherons tout en préservant la santé et la vitalité des plants de tomates.

Utilisation de pièges jaunes gluants

Les pièges jaunes gluants sont une solution efficace pour contrôler les insectes ravageurs dans le jardin, y compris les moucherons, les pucerons, les aleurodes et les mâles de cochenille. Ces pièges exploitent la couleur jaune, qui attire naturellement les insectes nuisibles. En effet, les pièges jaunes gluants sont généralement présentés sur une tige en plastique vert, facilement disposée au pied des plants de tomates pour une utilisation pratique et efficace dans le jardin. 

Une fois attirés par la couleur, les insectes sont dirigés vers le piège et finalement capturés dans la surface gluante. Placés à proximité des plants de tomates, ces pièges interceptent les insectes volants avant qu’ils ne puissent pondre leurs œufs dans le terreau. Cette méthode est largement utilisée en agriculture biologique en raison de son efficacité et de sa sécurité, offrant une alternative moins dangereuse aux insecticides conventionnels.

Vous en trouverez sous la marque biotop – pièges floral chez gamm vert.

Savoir noir dilué

C’est également une solution naturelle et non toxique pour éliminer les moucherons présents sur les plants de tomates. Cette méthode agit en perturbant la surface des insectes, ce qui les rend vulnérables et les empêche de se déplacer librement.

Insecticides naturels ou bio

Pour contrôler efficacement les moucherons dans le jardin tout en privilégiant des méthodes respectueuses de l’environnement, plusieurs options d’insecticides naturels ou biologiques sont disponibles. L’une de ces solutions est l’utilisation du Bacillus thuringiensis (Bt), un insecticide biologique dérivé d’une bactérie naturelle. Le Bt agit en ciblant spécifiquement les larves d’insectes nuisibles tout en préservant la santé des autres organismes vivants, y compris les humains, les animaux domestiques et les insectes bénéfiques.

Un autre insecticide naturel efficace contre les moucherons est le pyrèthre, également connu sous le nom de pyréthone. Issu des fleurs de certaines espèces de chrysanthèmes, le pyrèthre contient des composés actifs appelés pyréthrines, qui agissent comme des neurotoxines pour de nombreux insectes, y compris les moucherons. Bien que le nom puisse sembler chimique, le pyrèthre est en fait un produit naturel et biodégradable, souvent recommandé comme alternative respectueuse de l’environnement aux insecticides synthétiques. On peut trouver des produits à base de pyrèthre dans les jardineries et magasins spécialisés, offrant ainsi une solution efficace et respectueuse de l’environnement pour contrôler les infestations de moucherons dans le jardin.

Réduire l’humidité autour du plan de tomates

Vous pouvez prendre des mesures pour réduire l’humidité du sol autour de vos plantes de tomates, ce qui peut aider à dissuader les moucherons. Voici quelques options :

  1. Arrosez vos plantes de manière plus parcimonieuse pour éviter un excès d’humidité dans le sol. Assurez-vous que le sol sèche légèrement entre chaque arrosage, car les moucherons préfèrent les environnements humides.
  2. Utilisez un système d’arrosage goutte à goutte ou un arrosoir pour cibler l’eau directement à la base de vos plantes plutôt que d’arroser de manière excessive sur toute la surface du sol. Cela réduit le risque d’accumulation d’humidité autour des racines.
  3. Si vous utilisez un paillis autour de vos plantes, assurez-vous qu’il n’est pas trop épais et qu’il ne retient pas excessivement l’humidité. Un paillis léger et aéré peut aider à garder le sol humide sans favoriser la prolifération des moucherons.

Purin d’orties

Le purin d’ortie est également considéré comme un insecticide naturel efficace dans la lutte contre les infestations de moucherons et d’autres insectes nuisibles. Le purin d’ortie est fabriqué en faisant macérer des feuilles d’ortie fraîches dans de l’eau pendant quelques jours, puis en filtrant le liquide obtenu. Ce purin est ensuite dilué et pulvérisé sur les plantes affectées.

Les composés actifs présents dans le purin d’ortie agissent comme des répulsifs pour de nombreux insectes, y compris les moucherons, en perturbant leur système nerveux ou en les repoussant de la zone traitée. De plus, le purin d’ortie peut également renforcer la résistance des plantes aux attaques d’insectes en améliorant leur système immunitaire.

Bien que le purin d’ortie soit considéré comme un insecticide naturel et respectueux de l’environnement, il est important de noter qu’il peut être toxique pour les insectes bénéfiques ainsi que pour les plantes non ciblées s’il est utilisé de manière excessive. Il est donc recommandé de l’utiliser avec modération et conformément aux instructions sur l’étiquette. En outre, il est toujours conseillé de faire un test sur une petite zone de la plante avant d’appliquer le purin d’ortie de manière généralisée pour s’assurer qu’il n’y a pas de réactions indésirables.

Astuces de grand-mère

Des astuces simples peuvent également être efficaces pour prévenir et traiter l’infestation par les moucherons. Voici quelques exemples :

Placer de l’eau de javel dans un récipient près des pieds de tomates pour éloigner les moucherons :

Disposez un petit récipient contenant un peu d’eau de javel près des plants de tomates, par exemple en utilisant un bouchon. L’odeur dégagée par l’eau de javel aidera à éloigner les moucherons des environs. Assurez-vous de caler le récipient pour éviter qu’il ne soit renversé par le vent. Par ailleurs, pour renforcer l’efficacité du traitement, vous pouvez augmenter la concentration de savon noir à 20%. Après l’application, si le traitement s’est révélé efficace, rincez les plants pour éliminer tout résidu de savon noir.

Planter du persil ou du basilic entre les plants de tomates pour repousser les insectes. Pour cela, chaque plant doit être entouré de 3 basilics assez odorants, à environ 10 centimètres.

Ajouter du marc de café au sol pour améliorer la structure du terreau

Utiliser des roses d’Inde pour dissuader les nuisibles.

Moucherons ou pucerons ailés?

Il est essentiel de distinguer ces moucherons des pucerons, qui sont des insectes différents. Les pucerons ailés, bien que parfois confondus avec les moucherons en raison de leur petite taille et de leur vol, sont généralement reconnaissables par leur corps mou et leurs antennes plus longues. Ils se nourrissent directement des feuilles et des tiges des plants de tomates, causant des dégâts visibles tels que le flétrissement et le jaunissement des feuilles.

Dans ce cas, la solution serait d’introduire dans votre potager des coccinelles et des œufs de chrysopes.

Les coccinelles sont bien connues pour être de redoutables prédateurs des pucerons, se nourrissant activement de ces insectes nuisibles à différents stades de leur développement. Leurs larves, en particulier, sont particulièrement voraces et peuvent dévorer de nombreux pucerons chaque jour. De plus, les coccinelles adultes continuent à se nourrir de pucerons tout au long de leur vie.

Quant aux œufs de chrysopes, ils représentent une autre arme efficace dans la lutte biologique contre les pucerons. Les larves de chrysopes sont également de grands prédateurs de pucerons, dévorant de grandes quantités de ces insectes nuisibles au fil de leur développement. De plus, les adultes de chrysopes se nourrissent également de nectar et de pollen, ce qui en fait des alliés précieux dans la lutte contre les pucerons tout en préservant la biodiversité du jardin.

Voici une vidéo intéressante sur le sujet qui vous permet de voir une des solutions mentionnées dans l’article :

A propos de l'auteur
Eva
Moi c'est Eva, la trentaine et passionnée de déco et de jardinage. Je n'ai pas le côté touche à tout de Ben, mais j'aime bien faire mes propres recherches.

Laisser un commentaire