Comment savoir si le nid de mésange est abandonné?

Par Eva

Les mésanges, petits oiseaux familiers de nos jardins, ont un rôle important dans nos écosystèmes en tant que prédateurs d’insectes nuisibles et dispersants de graines. Lorsqu’ils choisissent leur nid, cela suscite beaucoup d’interrogation pour leurs voisins que nous sommes. La mésange charbonnière a souvent des cris plaintifs pouvant laisser penser qu’ils ont été abandonnés, mais parfois c’est juste que les parents sont partis à la recherche de nourriture.  Alors, comment savoir si un nid de mésange est vraiment abandonné ?

Comprendre le cycle de nidification des mésanges

Pour bien appréhender le phénomène de l’abandon des nids chez les mésanges, il est essentiel de comprendre leur cycle de nidification. Ce cycle comporte plusieurs étapes clés, chacune jouant un rôle crucial dans le succès de la reproduction de ces oiseaux.

Étape 1 : Février – La recherche du nichoir

En février, les mésanges commencent à chercher des sites de nidification appropriés. Si vous avez installé un nichoir, il est crucial de le laisser vide : ne mettez ni paille, ni sciure, ni nourriture à l’intérieur. Les mésanges sont très méticuleuses et préfèrent aménager elles-mêmes leur futur nid.

Étape 2 : Mars – Sélection et construction du nid

En mars, les mésanges peuvent choisir votre nichoir pour y établir leur nid. Les allers-retours des oiseaux autour du nichoir sont un bon indicateur de leur intérêt. La femelle s’emploie seule à la construction du nid, tandis que le mâle reste à proximité. Une fois le nid terminé, le couple profite d’une période de repos avant que la femelle ne commence à pondre. Il est important de ne jamais ouvrir le nichoir durant cette période pour éviter de déranger les oiseaux. Le processus de nidification se compose de plusieurs phases : la construction du nid (nombreux allers-retours), la couvaison (une période calme de 13 à 14 jours), et enfin l’élevage des oisillons, marqué par une activité intense avec des centaines d’allers-retours par jour pour nourrir les petits.

Malheureusement, si les parents ne reviennent pas, l’avenir des oisillons est incertain. Prendre soin de très jeunes oisillons est complexe : il faut les nourrir très fréquemment, jour et nuit, en veillant à ne pas leur donner trop de nourriture d’un coup ni trop rapidement.

Étape 3 : Mai – Envol des oisillons

En mai, les oisillons quittent généralement le nid. À ce stade, plusieurs scénarios sont possibles :

  • Les parents peuvent entamer une deuxième nichée.
  • S’il reste un œuf non éclos, il doit être enlevé pour encourager une nouvelle tentative de nidification.
  • Si le nid contient des insectes ou un oisillon mort, il est préférable de jeter le nichoir.

Étape 4 : Juin à août – Deuxième nichée

De juin à août, une deuxième nichée peut avoir lieu, bien que ce ne soit pas systématique. Les mésanges peuvent revenir au nichoir pour une nouvelle tentative de reproduction.

Étape 5 : Septembre – Nettoyage du nichoir

En septembre, il est temps de nettoyer le nichoir. Cette opération marque la fin du cycle de nidification jusqu’à la prochaine saison. Il est recommandé de retirer tout matériau de nidification usé et de désinfecter le nichoir pour le préparer pour l’année suivante.

Comprendre ces étapes permet de mieux identifier les signes d’un éventuel abandon et de prendre des mesures pour aider les mésanges à réussir leur reproduction.

Comment repérer un nid abandonné

Pour identifier un nid abandonné, il est important de connaître les signes distinctifs et les comportements des mésanges. Voici quelques éléments clés :

  1. Absence d’activité : Si, après une période normale de nidification, vous observez une absence totale de va-et-vient au niveau du nichoir, cela peut indiquer un abandon. Les mésanges cessent de nourrir les oisillons et ne viennent plus au nichoir.
  2. Silence et tranquillité : En période de nidification active, le bruit est incessant avec des allers-retours constants. Un nichoir déserté sera calme, sans cris d’oisillons ni agitation.
  3. Nid endommagé ou abandonné : Un nid visiblement endommagé ou en mauvais état peut aussi être un signe d’abandon. Les mésanges peuvent le quitter si elles détectent une menace ou si des conditions de nidification ne sont plus favorables.

Pour celles et ceux qui veulent aller plus loin, voici une vidéo, voici un excellent résumé:

Causes de l’abandon des nids

L’abandon des nids par les mésanges peut être dû à divers facteurs, souvent combinés. Voici une explication détaillée des causes principales :

Facteurs environnementaux

  • Changement climatique : Les variations climatiques peuvent perturber les cycles de reproduction des mésanges. Des températures extrêmes ou des conditions météorologiques défavorables peuvent rendre les sites de nidification inhospitaliers.
  • Destruction de l’habitat : La déforestation, l’urbanisation et d’autres formes de dégradation des habitats naturels réduisent les ressources disponibles pour les mésanges, les obligeant parfois à abandonner leurs nids.

Facteurs biologiques

  • Maladies : Les mésanges peuvent être vulnérables à diverses maladies qui peuvent affecter leur capacité à se reproduire et à élever leurs jeunes. Des infections virales ou bactériennes peuvent causer des mortalités massives dans les nichées.
  • Parasites : Les infestations par des parasites externes (comme les acariens) ou internes (comme les vers) peuvent rendre le nid insalubre et dangereux pour les oisillons, poussant les parents à abandonner leur progéniture.

Interventions humaines

  • Pollution : La pollution chimique, y compris les pesticides et les produits chimiques industriels, peut contaminer l’environnement et rendre les sites de nidification dangereux. Les résidus toxiques peuvent affecter la santé des mésanges et nuire à leur capacité de reproduction.
  • Perturbations : Les activités humaines telles que le bruit, le dérangement par les humains ou les animaux domestiques peuvent perturber le calme nécessaire à la nidification. Les mésanges peuvent abandonner leurs nids si elles se sentent menacées ou dérangées de manière répétée. En cas de doute, n’hésitez pas par exemple à pouvez installer une petite caméra si vous voulez être vérifier que les parents viennent bien les nourrir. 

Pour aider les mésanges à réussir leur reproduction, il est crucial de prendre en compte ces facteurs et de mettre en place des mesures de protection et de conservation adaptées. La sensibilisation et la gestion proactive de l’habitat peuvent considérablement réduire les risques d’abandon des nids.

A propos de l'auteur
Eva
Moi c'est Eva, la trentaine et passionnée de déco et de jardinage. Je n'ai pas le côté touche à tout de Ben, mais j'aime bien faire mes propres recherches.

Laisser un commentaire